Accueil
Accueil Boutique Enveloppes premier jour English Mon Caddie
ACTUALITES
 
ABONNEMENT
APPROVISIONNER SON COMPTE
PROGRAMMES
RETRAITS
MUSEE VIRTUEL
HISTORIQUE
LE CENTRE
NOUS CONTACTER

EPJ Autoportrait au Christ Jaune
Né à Paris le 7 juin 1848, Eugène Henri Paul Gauguin passe une partie de son enfance à Lima au Pérou puis
rentre en France avec sa mère. Il travaille en tant qu'agent de change avant de devenir peintre à l'âge de 36 ans. Il quitte sa femme et ses enfants au Danemark afin de se consacrer entièrement à sa passion. Il quitte Paris, s'installe à Rouen et se rend régulièrement en Bretagne, où il rencontre Emile Bernard, avec qui il créé l'école de Pont-Aven.

Réalisé en 1889, à quelques mois de son premier départ pour Tahiti en 1891, le Portrait de l'artiste au Christ jaune constitue un véritable manifeste. Il s'agit en réalité d'un portrait au triple visage, dans lequel l'artiste révèle différentes facettes de sa personnalité. Alors méconnu, incompris, abandonné par sa femme qui est rentrée au Danemark avec leurs enfants, Gauguin peine à obtenir une mission officielle pour s'établir dans les colonies. Dans la figure centrale, le regard fixe que Gauguin adresse au spectateur exprime le poids de ses difficultés, mais également toute sa détermination à poursuivre son
combat artistique. Il représente derrière lui deux autres de ses oeuvres, réalisées l'année précédente, qui se confrontent d'un point de vue esthétique et symbolique. A gauche se trouve Le Christ jaune, image de la souffrance sublimée, auquel Gauguin prête ses propres traits. Mais le bras étendu par le Christ au-dessus de la tête du peintre évoque également un geste protecteur. Le jaune de ce tableau, couleur fétiche de l'artiste, s'oppose au
rouge du Pot autoportrait en forme de tête de grotesque, posé à droite, sur une étagère. Ce pot anthropomorphe que Gauguin décrivait lui-même comme une « tête de Gauguin le sauvage » porte la trace du grand feu qui en a pétrifié la matière. Avec son masque grimaçant et sa
facture primitive, il incarne les souffrances et le caractère sauvage de la personnalité de Gauguin.

Malade, il rentre à Paris en 1893, où il fait la connaissance du peintre Maurice Denis. Cependant, déçu par l’accueil de la capitale, où Pissarro l’accusa d’avoir « pillé les
sauvages de l’Océanie », il repart de Marseille pour la Polynésie, le 3 juillet 1895. Il quitte Tahiti en 1901 à destination d’Atuona, (île de Hiva Oa), dans l’archipel
des Marquises. Il rencontre des difficultés avec l’administration locale et y meurt le 8 mai 1903. Sa tombe est au cimetière d’Atuona, aux Marquises.

Paul Gauguin est un peintre postimpressionniste, il est considéré comme l’un des peintres français majeurs du XIXe siècle, et l’un des plus importants précurseurs de l’art moderne.

La Poste polynésienne tient à lui rendre hommage en émettant un timbre reprenant cet « Autoportrait au christ jaune » proposé simultanément en Polynésie, et à Macao, dans le cadre de l’exposition philatélique internationale MACAU 2018.
Prix unitaire: 380 FCFP (3,18 €)
Ajouter à mon caddie Qte

Accueil Aide Contacts Publicité Mentions légales Conditions de vente