Accueil
Accueil Boutique Timbres-poste English Mon Caddie
ACTUALITES
 
ABONNEMENT
APPROVISIONNER SON COMPTE
PROGRAMMES
RETRAITS
MUSEE VIRTUEL
HISTORIQUE
LE CENTRE
NOUS CONTACTER
      
 LES PARU OU POISSONS DE PROFONDEUR
  Emis : 18 octobre 2019
  Procédé d'impression : Offset
  Imprimerie : Phil@poste
  Production : FARE RATA 2019
 
  Produits associés à cette émission :
   - Enveloppes premier jour
   - Blocs feuillets

« Paru », qui signifie poisson en « paumotu » (langue parlée essentiellement dans l’archipel des Tuamotu), est le terme générique tahitien pour désigner un poisson de profondeur, c’est à dire un poisson qui vit en permanence à une profondeur supérieure à 100 mètres.

A l’exception de quelques espèces pêchées de manière ancestrale en Polynésie française, les «Paru » qui n’avaient pas de nom vernaculaire, ont hérité de noms composés attribués par similitude avec des poissons lagonaires en rapport avec leur forme, leur couleur ou leur livrée.

Dans la famille des « Paru » à noms simples, on
retrouve les « ‘uravena », « mana », « hapu’u reru », et qui peuvent également vivre à faible profondeur (« ruhi », « ha’amea », « rari », etc .).

Ainsi, les « Paru » des 2 principales familles constituées des lutjanidae (vivaneaux) et des serranidae (mérous et loches) ont reçu des noms composés à partir d’espèces lagonaires (« Paru utu », « Paru ta’ape », « Paru ho’a », « Paru ‘upaparu », etc .).
Par contre, et bien qu’ils ne soient pas du tout de la même famille, c’est la couleur qui a prévalu pour dénommer le « Paru 'î'ihi », qui est rouge comme un « 'î'ihi » de lagon.

On considère généralement que les véritables « Paru » sont ceux qui vivent au voisinage du fond marin (poissons démersaux), mais certaines espèces de profondeur pélagiques (vivant en pleine eau) ont aussi été dénommées « Paru », tels les « Paru mahimahi », « Paru ‘uravena », « Paru papio », etc.

On dénombre environ une quarantaine d’espèces de
« Paru » relativement communes en Polynésie française et qui sont consommées, mais il en existe bien plus qui ont été répertoriées et beaucoup d’autres sont encore à découvrir.

En vivant en eau profonde où l’eau est plus froide, les « Paru » ont une grande longévité et sont très rarement toxiques, mais en contrepartie, ils ont une croissance lente et une maturité sexuelle tardive, ce qui les rend plus sensibles à la pêche que les autres poissons.

Leur rareté, la difficulté pour les pêcher et leur excellente qualité, justifient leur prix élevé sur le marché.

La Poste du fenua, Fare Rata vous propose de découvrir les profondeurs de nos îles au travers de cette série de 3 timbres avec les « Paru ‘uravena », « Paru nohu » et le « Paru 'î'ihi », avec en prime sur le bloc feuillet le « Paru mâene » et le « Paru ‘utu ».



LES PARU OU POISSONS DE PROFONDEUR
 
Ajouter à mon caddie
  
Fiche technique   

LES « PARU » OU POISSONS DES PROFONDEURS
 
Ajouter à mon caddie
  
Fiche technique   

LES « PARU » OU POISSONS DES PROFONDEURS
 
Ajouter à mon caddie
  
Fiche technique   
Accueil Aide Contacts Publicité Mentions légales Conditions de vente