Accueil
Accueil Boutique Timbres-poste English Mon Caddie
ACTUALITES
 
ABONNEMENT
APPROVISIONNER SON COMPTE
PROGRAMMES
RETRAITS
MUSEE VIRTUEL
HISTORIQUE
LE CENTRE
NOUS CONTACTER
      
 200 ans de la mort de Pomare II
  Emis : 17 décembre 2021
  Procédé d'impression : Offset
  Imprimerie : Phil@poste
  Production : FARE RATA 2021
 
  Produits associés à cette émission :
   - Enveloppes premier jour

Tunuieaaiteatua POMARE, connu sous le nom Pomare II, était le fils de Pomare Ier, premier « roi » de
Tahiti. Né vers 1782, il régna de 1791, année de son investiture comme arii (roi), jusqu’à sa mort en 1821.

Les débuts de son règne furent marqués par l’arrivée des missionnaires de la « London Missionary
Society ». Débarquant à la pointe Vénus en mars 1797, ils furent bien accueillis par son père, tandis
que lui-même ne cachait pas son hostilité. Pomare Ier mourut en 1803. Pomare II essaya de
s’imposer à son tour ari’i rahi (grand roi) de Tahiti mais se heurta à la coalition des autres chefs de l’ile menée par Opuahara chef de Papara, mécontents de son comportement tyrannique. Après des
batailles sanglantes, il dut quitter Tahiti en 1808 pour Moorea. Là, le missionnaire Henry Nott s’installa durablement dans son entourage. À partir de 1812, il fit publiquement profession de christianisme. Par son mariage avec Teriitaria, fille du roi Tamatoa III de Raiatea, Pomare II créa des alliances avec les chefferies des îles Sous-Ie-Vent, lui permettant de revenir à Tahiti et de remporter la bataille décisive de Fe’i Pî en novembre 1815, dans la commune de Paea.

Pomare II, enfin reconnu ari’i rahi de Tahiti, instaura une monarchie absolue et chrétienne. En 1817, il participa à l’impression de l’évangile de Luc. En 1819, il promulgua le premier code de lois, le Code
Pomare, fortement inspiré par les missionnaires. Puis, le 16 juin, il reçut du pasteur Henry Nott le sacrement de baptême, devant des milliers de personnes qui ne tardèrent pas à se convertir. Le protestantisme devint la religion officielle. Ce code aux exigences austères allait bouleverser la tradition polynésienne, imposant le port des vêtements couvrant tout le corps, interdisant les danses et les chants profanes, les tatouages…

Les deux dernières années de sa vie furent marquées par ses fréquents séjours sur l’.lot de Motu-Uta, où était son cabinet de travail, devenu lieu de débauche sur fond d’alcoolisme. Atteint d’éléphantiasis, il mourut d’hydropisie le 7 décembre 1821, à 39 ans.

Apres sa mort, les missionnaires purent espérer pouvoir réaliser leur rêve d’une théocratie car
l’héritier, son fils Pomare III, n’avait alors qu’un an…

Fare Rata, La Poste de Polynésie française, souhaite rendre hommage à ce personnage dont la conversion au christianisme bouleversa la vie de la société polynésienne.

Retrouvez votre circulaire téléchargeable ici



200 ans de la mort de Pomare II
 
Ajouter à mon caddie
  
Fiche technique